Chemins du musette

Sur fond de stabilisation de l’enseigne «Bal-musette» dont l'usage élargi fera de moins en moins polémique, diverses impulsions, vont configurer un «moment pionnier» du déploiement du style ou genre "musette" qui va aller s’amplifiant durant la première moitié du XXe siècle. Ce chapitre s’intéresse aux premières décennies qui voient le passage d’un bal-musette à spécificité auvergnate - bourrées et cabrettes - vers un type d’établissement de même enseigne dans lequel l’accordéon prendra son envol.
Lire la suite … →

Treignac : années 50

Avez-vous connu Treignac dans les années 50 ? Retrouvons le bourg tel que l'évoque une sélection de cartes postales de l'époque. Nous continuerons ensuite cette balade dans l'histoire de Treignac au fil d'une série d'articles qui sera l'occasion de parcourir la collection de cartes postales que nous constituons au fur et à mesure des possibilités.
Lire la suite … →

Prédication de Jean-Baptiste ou « la gaucherie émerveillée et minutieuse de l’art primitif ».

Par sa technique faite d'une certaine forme de naïveté et de maladresse : simplification, absence de traitement de la perspective et des raccourcis, manque du rendu des formes et du volume anatomique, de l'expression des visages, le tableau apparaît manifestement comme l'œuvre d'un peintre sans formation classique. Comment ne pas penser à "la gaucherie émerveillée et minutieuse de l'art primitif" qu'évoque Guillaume Apollinaire. Lire la suite … →

Archambaud Ier, le Boucher, Gamba Pouirida, vicomte de Comborn et de Turenne.

Il fut surnommé le Boucher, parce que, tel qu’un vrai boucher qui coupe la viande sur un banc, il taillait ses ennemis en pièces. Chronique de Geoffroy, prieur de Vigeois (mort en 1184).

Un battle ? Parlons pâté de pommes de terre.

Battle : mot masculin d'origine anglaise qui signifie «bataille». Cet anglicisme, issu de la culture hip hop, peut donc désigner un affrontement, généralement artistique ou sportif. Exemples : un battle de danse, de rap ou de peinture. Ajoutons donc à la définition : battle culinaire... Et en Limousin, lorsqu'on évoque le pâté de pommes de terre, celui qu'on prépare, qu'on achète, celui de sa mère, de sa grand-mère ou de la voisine, celui qu'on mangeait quand on était jeune, etc., la discussion tourne parfois à un "battle" acharné, foi de professionnel. Lire la suite … →

« Religieuse en prière » par Adrienne Duport. Une autre identification est-elle possible ?

Nous connaissons peu de choses d'Adrienne Duport qui semble n’avoir exposé ses propres créations qu’à neuf reprises au Salon du musée royal des Arts (actuel musée du Louvre) de 1831 à 1839, ainsi qu’à Arras et à Valenciennes en 1838. Elle y présente des portraits au pastel, des scènes de genre qu’on pourrait qualifier d’ouvrages « pour dames » comme "Jeune fille à la perruche", "L’heureuse mère", "La jeune mère" ainsi qu’un unique tableau à sujet religieux : "Sainte Catherine de Sienne". S'agit-il du tableau figurant dans la chapelle des Pénitents ? Lire la suite … →

« Il faut réhabiliter les bals-musette » : du rififi dans les musettes

Il faut réhabiliter les bals-musette, que les chroniqueurs de chic s’obstinent à représenter comme des rendez-vous de malandrins, souteneurs, escarpes et autres rôdeurs de barrière. Pourquoi pas un de vous ne s’est-il élevé contre cette stupide légende, pourquoi laissez-vous ainsi calomnier vos braves et honnêtes pays /…/ Pourquoi faut-il que ce soit un profane comme moi qui ait l’idée de pénétrer dans le temple, pour soulever le voile noir où s’abritent les arcanes de l’Isis charbonnière, et pour rendre aux pauvres bals-musette la considération dont ils sont dignes ? Lire la suite...

l’Annonciation d’après Vasari

A l'occasion de la restauration des tableaux qui figurent dans la chapelle des Pénitents, nous entamons ici une série d'articles qui sera l'occasion de les présenter et dans la mesure du possible de faire leur histoire. Commençons par une copie réalisée par Cornélie-Emma Wyatt de Vivefay. Lire la suite … →